Friday, October 28, 2016

I have removed many old posts for final revisions. I got the feeling that this blog needs to be rewritten completely, which I will do in the next few months. The ideas will remain quite the same, but the style will be different. Some posts will disappear, others will be shortened or linked with other posts, etc. I will devote much of the year 2017 to this blog. Until then, best wishes.

Sunday, October 16, 2016

Islam ?

There is much talk these days of Islamophobia, which is nothing but the result of a form of fear of Islam. As we say, when you don’t know something you fight it. What is Islam ? Islam is the name given to a set of beliefs and practices falling within the logical continuation of other beliefs and practices emanating from the same source: God. To understand Islam, which comes after Judaism and Christianity, we should then understand the design of God who revealed them all. I will not repeat what I said in my previous posts, but I will nonetheless remind readers of a few points. First, we know nothing about God more than He told us about  Himself directly in the holy books or through the prophets. The question is, what relation is there between God and man? Man has been  on earth for thousands of years, for believers, for millions of years, for non-believers. Both believers and non-believers have always shared life on earth. Humans have not always worshipped the same God nor had the same relationship to faith and the divine. Why should therefore any divinity interfere in the lives of people who could, in their view, do without all that is faith and divine, all the more so since this is based only on beliefs not always scientifically verifiable? In other words, do we really need God, be it Allah or other? Since we posed the question of understanding Islam, we will speak here only of Allah, who introduces Himself to us through the Quran, the holy book of Islam. When we read the Quran we learn that it is God (Allah) who created the world and placed man on the planet earth and put at his disposal  everything in the universe. Why did God do so, for what purpose? A first reading of the Quran suggests that God created man "51.56. to worship Me." It may therefore come to mind that it is because God needed to be revered, worshipped, that He had taken the trouble to create this whole universe in order to get a few prayers or praise or rituals from this poor man that He put on a planet no doubt suitable for life but unquestionably full of danger too. In this case, it is God who would need man more than man would need God and therefore God would have only Himself  to blame if man refused to worship Him. But the depths of human nature show that, in fact, the opposite is true: God has no need of man -nor of angels who never tire of worshiping him. Even the worst miscreants when they are facing death, well, they implore God, and no one else, to save them. "6.40. Say: Can ye see yourselves, if the punishment of Allah comes upon you or the Hour comes upon you, calling upon other than Allah? Do ye then call (for help) to any other than Allah? (Answer that) if ye are truthful. 6.41. Nay, but unto Him ye call, and He removeth that because of which ye call unto Him, if He will, and ye forget whatever partners ye ascribed unto Him ."

The faithful, either, are not always as faithful as they may look. We read in the Qur'an: "10.12. And if misfortune touches a man he crieth unto Us, (while reclining) on his side, or sitting or standing, but when We have relieved him of the misfortune he goeth his way as though he had not cried unto Us because of a misfortune that afflicted him. Thus is what they do made (seeming) fair unto the prodigal ."  "11.10. And if We cause him to taste grace after some misfortune that had befallen him, he saith: The ills have gone from me. Lo! he is exultant, boastful." "89.15. As for man, whenever his Lord trieth him by honouring him, and is gracious unto him, he saith : My Lord honoureth me. 89.16. But whenever He trieth him by straitening his means of life, he saith : My Lord despiseth me." In fact, many people who call themselves believers are interested in God only because they find in Him a refuge. "22.11. And among mankind is he who worshippeth Allah upon a narrow marge so that if good befalleth him he is content therewith, but if a trial befalleth him, he falleth away utterly. He loseth both the world and the Hereafter. That is the sheer loss."

Now let’s pose this innocent question : what do we put instead of God when we do not want Him? Certainly not the void. We put either the state, or any other tangible refuge, or one’s "self-sufficiency". The thing is,  the state itself, or any other refuge (tribe, clan, family, organization...), could legitimately claim that they are dependent on God's grace or that they are simply unable to meet the needs of those who depend on them. For example, crop failure is usually attributed to drought, that is, to God. Worse, man himself, as an individual, is not always able to ensure his self-sufficiency: there are physical accidents, mishaps, loss of income (unemployment…), disease, social problems, old age, etc. Whether one is a believer or unbeliever, all those things are dreadful. Even a great emperor would be afraid of losing his throne. More than fear, which may not always be justifiable, there are many undeniable realities. Age is a fact : nobody remains young and strong forever, and there's death at the end of the road. Even at the height of our youth and physical and mental strength there’s sleep, for example, and this sleep is a form of total helplessness. Allah speaks of all this in the Quran.

"39.42. Allah receiveth (men's) souls at the time of their death, and that (soul) which dieth not (yet) in its sleep. He keepeth that (soul) for which He hath ordained death and dismisseth the rest till an appointed term. Lo herein verily are portents for people who take thought." "30.54. Allah is He who shaped you out of weakness, then appointed after weakness strength, then, after strength, appointed weakness and grey hair. He createth what He will. He is the Knower, the Mighty. " "36.68. He whom We bring unto old age, We reverse him in creation (making him go back to weakness after strength). Have ye then no sense? " "40.67. He it is Who created you from dust, then from a drop (of seed) then from a clot, then bringeth you forth as a child, then (ordaineth) that ye attain full strength and afterward that ye become old men though some among you die before and that ye reach an appointed term, that haply ye may understand." "16.70. And Allah createth you, then causeth you to die, and among you is he who is brought back to the most abject stage of life, so that he knoweth nothing after (having had) knowledge. Lo ! Allah is Knower, Powerful."

When we read the Quran more closely, we realize that God is truly omnipresent.

This means, like the ancient scholars explained very well, that what God created does not work in a mechanical or automatic way. Certainly, a wheat grain will always give a grain of wheat and an egg will always give a hen's chick. That's the rule. But it is not because there was sexual intercourse between a man and a woman that there will inevitably be a child. It is not because it rains that the land will yield fruit and vegetables. It's not because it's the same father and the same mother that the children will have the same size or the same facial features... God controls the rule and the exception. He controls the whole and details.

"32.4. Allah it is Who created the heavens and the earth, and that which is between them, in six Days. Then He mounted the throne. Ye have not, beside Him, a protecting friend or mediator. Will ye not then remember? 32.5. He directeth the ordinance from the heaven unto the earth; then it ascendeth unto Him in a Day, whereof the measure is a thousand years of that ye reckon."

"80.24. Let man consider his food: 80.25. How We pour water in showers 80.26. Then split the earth in clefts 80.27. And cause the grain to grow therein 80.28. And grapes and green fodder 80.29. And olive trees and palm trees 80.30. And garden closes of thick foliage 80.31. And fruits and grasses: 80.32. Provision for you and your cattle. " "54.49. Lo! We have created everything by measure. 54.50. And Our commandment is but one (commandment), as the twinkling of an eye. 54.49. And the earth have We spread out, and placed therein firm hills, and caused each seemly thing to grow therein. 15.20. And We have given unto you livelihoods therein, and unto those for whom ye provide not. 15.21. And there is not a thing but with Us are the stores thereof. And We send it not down save in appointed measure." "30.48. Allah is He who sendeth the winds so that they raise clouds, and spreadeth them along the sky as pleaseth Him, and causeth them to break and thou seest the rain downpouring from within them. And when He maketh it to fall on whom He will of His bondmen, lo! they rejoice; 30.49. Though before that, even before it was sent down upon them, they were in despair. " "11.6. And there is not a beast in the earth but the sustenance thereof dependeth on Allah. He knoweth its habitation and its repository. All is in a clear record." "42.49. Unto Allah belongeth the sovereignty of the heavens and the earth. He createth what He will. He bestoweth female (offspring) upon whom He will, and bestoweth male (offspring) upon whom He will; 42.50. Or He mingleth them, males and females, and He maketh barren whom He will. Lo! He is Knower, Powerful. " "56.62. And verily ye know the first creation. Why, then, do ye not reflect?  56.63. Have ye seen that which ye cultivate? 56.64. Is it ye who foster it, or are We the Fosterer? 56.65. If We willed, We verily could make it chaff, then would ye cease not to exclaim: 56.66. Lo! we are laden with debt! 56.67. Nay, but we are deprived! 56.68. Have ye observed the water which ye drink? 56.69. Is it ye who shed it from the rain cloud, or are We the shedder? 56.70 . If We willed We verily could make it bitter. why, then, give ye not thanks? 56.71. Have ye observed the fire which ye strike out; 56.72. Was it ye who made the tree thereof to grow, or were We the grower?"  "10.22. He it is Who maketh you to go on the land and the sea till, when ye are in the ships and they sail with them with a fair breeze and they are glad therein, a storm wind reacheth them and the wave cometh unto them from every side and they deem that they are overwhelmed therein; (then) they cry unto Allah, making their faith pure for Him only; If Thou deliver us from this, we truly will be of the thankful. 10.23. Yet when He hath delivered them, behold! they rebel in the earth wrongfully. O mankind! Your rebellion is only against yourselves. (Ye have) enjoyment of the life of the world; then unto Us is your return and We shall proclaim unto you what ye used to do. 10.24. The similitude of the life of the world is only as water which We send down from the sky, then the earth's growth of that which men and cattle eat mingleth with it till, when the earth hath taken on her ornaments and is embellished, and her people deem that they are masters of her, Our commandment cometh by night or by day and we make it as reaped corn as if it had not flourished yesterday. Thus do We expound the revelations for people who reflect. 10.25. And Allah summoneth to the abode of peace, and leadeth whom He will to a straight path." "27.60. Is not He (best) who created the heavens and the earth, and sendeth down for you water from the sky wherewith We cause to spring forth joyous orchards, whose trees it never hath been yours to cause to grow. Is there any God beside Allah? Nay, but they are folk who ascribe equals (unto Him) ! 27.61. Is not He (best) Who made the earth a fixed abode, and placed rivers in the folds thereof, and placed firm hills therein, and hath set a barrier between the two seas? Is there any God beside Allah? Nay, but most of them know not! 27.62. Is not He (best) who answereth the wronged one when he crieth unto Him and removeth the evil, and hath made you viceroys of the earth? Is there any God beside Allah? Little do they reflect! " "56.58. Have ye seen that which ye emit (the drop of sperm you ejaculate) ? 56.59. Do ye create it or are We the creator? 56.60. We mete out death among you, and We are not to be outrun."

All this to say that God intervenes everywhere and at any time -for good and for ill. God runs the world every day and in real time. He handles everything: from the rain and vegetation, to the creation of the fetus, to the whole course of the individual’s life, to the fate of nations. "23.43. Because no community can advance or recede the term allotted to it."
Hence the importance of the relationship between the Creator and the creature. To simplify things, let’s imagine a friendship between a great emperor and his gardener. The Emperor shows tenderness and generosity towards the gardener. He protects him and gives him some assurance. The gardener, for his part, shows total respect, unwavering loyalty and even unshakable love for his master. This image is too simplistic to oversimplify even a little bit the relationship that should be between a believer and God. But at least it has the merit of helping us to understand that it’s the emperor who should provide the protection and the gardener must in no case be disrespectful to his master. From the moment you admit that God is your master, the Lord, and that you submit to Him, with all the respect due to Him, you are entitled to aspire to His protection. Even the Quran speaks of "Tijara" (trade) between the believer and the Lord. You honour your part of the contract, "9111. And who is truer to his promise than God?"
By submitting to the will of God you will inevitably make  sacrifices, which, in principle, should be rewarded and moreover by fair compensation. But it's not because you have done what God asked you to do that you deserve this reward. He has already given you so many things! The life He has given you is priceless. One eye or one arm or one leg He has given you is priceless. He gave you all this and more without asking him. And on top of that there's a bonus: Paradise. Everyone would normally be entitled to heaven if there was not some kind of competition. You want paradise, well, you make an effort for it?
And even after this competition, we must remain humble. We are before God. That gardener of the great emperor we talked about, could he ask a reward or anything from his master? Should we not simply rely on the justice of God? Imagine a serial killer who repents and does everything to get the approval of God. Even the perfect justice of God cannot save him. This does not mean, though, that he is condemned forever and that God will not forgive him. So we will need much more than just God’s justice. We need His grace and mercy.
The prophet told us that even himself would not enter the Kingdom of Heaven because he deserved it for doing this and that, but it's just by God's favour that the faithful –all the faithful– will get to heaven ––and this for the simple reason that the Lord is free. He is not accountable for what He does. "21.23. He will not be questioned as to that which He doeth, but they will be questioned." For He has absolutely no need of "our works" since ... "35.15. O mankind! Ye are the poor in your relation to Allah. And Allah! He is the Absolute, the Owner of Praise. 35.16. If He will, He can be rid of you and bring (instead of you) some new creation. 35.17. That is not a hard thing for Allah." "6.133. Thy Lord is the Absolute, the Lord of Mercy. If He will, He can remove you and can cause what He will to follow after you, even as He raised you from the seed of other folk."
If God really needs our prayers and praises, why would He not spare at least prophets, apostles and the best faithful of all time? "3.185. Every soul will taste of death."
Precisely, these people, and others, who have reached a certain degree of faith, well, they do not expect that God rewards them for anything.

"31.12. And verily We gave Luqman wisdom, saying: Give thanks unto Allah; and whosoever giveth thanks, he giveth thanks for (the good of) his soul. And whosoever refuseth Lo! Allah is Absolute, Owner of Praise."
And if these people ask God to admit them into heaven it’s because they have the absolute conviction that there is no alternative but hell, and God will be visible only to the residents of Paradise. According to the prophet, the faithful will see God with their own eyes as we Earth people see the moon in the sky. Also, not asking for a place in heaven could be likened to a form of favour done to God, while God has absolutely no need of anything or anyone, and to Him every good work must be duly rewarded in this world and in the hereafter so that this work does not seem as a debt. "49.17. They make it favour unto thee (Muhammad) that they have surrendered (unto Him). Say: Deem not your Surrender a favour unto me; nay, but Allah doth confer a favour on you, inasmuch as He hath led you to the Faith, if ye are earnest." "39.7. If ye are thankless, yet Allah is Independent of you, though He is not pleased with thanklessness for His bondmen; and if ye are thankful He is pleased therewith for you. No laden soul will bear another's load. Then unto your Lord is your return; and He will tell you what ye used to do. Lo! He knoweth what is in the breasts (of men)" "16.30. And it is said unto those who ward off (evil) : What hath your Lord revealed? They say Good: For those who do good in this world there is a good (reward) and the home of the Hereafter will be better. Pleasant indeed will be the home of those who ward off (evil). 16.31. Gardens of Eden which they enter, underneath which rivers flow, wherein they have what they will. Thus Allah repayeth those who ward off (evil). 16.32. Those whom the angels cause to die (when they are) good. They say: Peace be unto you! Enter the Garden because of what ye used to do. 16.33. Await they aught save that the angels should come unto them or thy Lord's  command should come to pass? Even so did those before them. Allah wronged them not, but they did wrong themselves."
Besides, even before creating man, God had already prepared for him his final abode (in Paradise). The prophet told us that every resident of Paradise will be shown his place in Hell and every resident of Hell will be shown his place in Paradise. It’s up to us to choose one or the other. It is precisely this freedom of choice, real or  theoretical, that makes us  God’s favourite creature. "10.99. Wouldst thou (Muhammad) compel men until they are believers?"  "2.256. There is no compulsion in religion. The right direction is henceforth distinct from error. And he who rejecteth false deities and believeth in Allah hath grasped a firm hand hold which will never break. Allah is Hearer, Knower."

"11.118. And if your Lord had willed, He would have made mankind one community. But they continue to stand up against each other, 11.119. With the exception of those to whom your Lord granted mercy. And it is to be so different that He created them. " This diversity was then willed by God Himself.

God has given us tremendous power to support us in our earthly adventure without breaking our link to Him, by indicating from the outset that our final destination should be paradise. The first man saw this paradise for himself for having lived there a while. As for us, children of Adam, we have not been so lucky, and that’s good for us. It would not be easy for anyone to be expelled from such a beautiful world. However, in principle at least, we should always have this picture in mind. Maybe Adam ended up in the best place upon his descent from heaven onto the planet earth, but it was obviously not paradise! A baby could be born in the best birthing clinic or in the best palace in the world, but for him, at birth, it's not like in the womb. That's why he cries! What does this mean? It simply means that man should expect danger before quietude, problems before solutions, boos before applause, suffering before deliverance ... Hence the importance of a good relationship between the Lord and the faithful. Even animals and plants are not much better off than us humans in this respect. But going back precisely to that question of God's design, His purpose behind all this creation, and the expulsion of man from paradise to put him on earth, etc., you can never grasp or understand it completely. Even if we started thinking about it in the most complex way we would never be able to understand everything. We cannot even understand who built Stonehenge or how or why, yet it is seen on earth and specifically in England. All we know about it is only assumptions. Scientists still do not fully understand  how quantum physics works, yet it is thanks to it that we had the Internet and other applications. Scientists can send humans onto Mars but cannot ward off earthquakes or hurricanes.
Can we not imagine that God does not even need to have a purpose, because He is free to act as He pleases and nobody has the right to ask Him questions! Where are the non-believers who wanted to challenge God in the past? They all died. "25.58 . And trust thou in the Living One Who dieth not, (…) 25.59. Ask any one informed concerning Him! 25.60. And when it is said unto them: Prostrate to the Beneficent! they say: And what is the Beneficent? Are we to prostrate to whatever thou (Muhammad) biddest us? And it increaseth aversion in them."

However, the mere fact of thinking about the world and religion is in itself part of what God’s purpose should be. It’s up to us to guess that purpose, if purpose there be.

This ability to think which we have has helped us fulfill part of our mission: "35.39. He it is who hath made you regents in the earth.".

We more or less made good use of this land where God has placed us: we have built cities and kingdoms, built splendid civilizations, developed political, economic, social .. systems . We gave free rein to our imagination, with all the inventions we know, the technology, arts, lifestyles, etc. We did all that and more, but unfortunately, oftentimes, we are reluctant to take one more step. When it comes to God, we want to submit Him to our rules, too. We want to check, to see Him. 
Our thinking, which is increasingly fine and sophisticated, should normally lead us to transcend the visible in an attempt to perceive the invisible. This immense power which God has given us, our intelligence, would it be unable to make us see beyond the visible? What good is giving humans all this incredible intelligence if they want on top of that to ask to see what their eyes do not have the ability to see?

"7.143.  And when Moses came to Our appointed tryst and his Lord had spoken unto him, he said: My Lord! Show me (Thy self), that I may gaze upon Thee. He said: Thou wilt not see Me, but gaze upon the mountain! If it stands still in its place, then thou wilt see Me. And when his Lord revealed (His) glory to the mountain He sent it crashing down. And Moses fell down senseless. And when he woke he said: Glory unto Thee! I turn unto Thee repentant, and I am the first of (true) believers."

Would it not therefore be enough for man to make an effort to think about the world, to meditate on everything in this universe, to know God through His creation without having to see Him from near or from afar? Should we know all about the physical appearance of William Shakespeare in order to judge his talent? His creation is not enough? At least we know that William Shakespeare went to the toilet. He was a mortal like us.

"5.75. The Messiah, son of Mary, was no other than a messenger, messengers (the like of whom) had passed away before him. And his mother was a saintly woman. And they both used to eat (earthly) food. See how we make the revelations clear for them, and see how they are turned away!" As for God, "42.11. Naught is as His likeness." "6.103. Vision comprehendeth Him not, but He comprehendeth (all) vision. He is the Subtile, the Aware." How can we then visualize Him? Admittedly, I am only quoting the Quran. I do not put forward concrete, tangible, scientifically verifiable evidence. But what does Science know of the Universe? Barely 5%!.

"28.38. And Pharaoh said: O chiefs! I know not that ye have a god other than me, so kindle for me (a fire), O Haman, to bake the mud; and set up for me a lofty tower in order that I may survey the god of Moses; and lo! I deem him of the liars." Is this serious logic?
Besides, believing without seeing cannot be a violation of human intelligence. God says to man: "64.16. So fear God as much as you can!" See how God trusts man’s intelligence? He leaves to each of us the task of assessing his personal ability to comply with God’s orders and prohibitions.  

Moreover, there’s not just the world (everything outside the individual) to lead us to know God. There is also the "personal" relationship between the believer and the Lord. When God tests us, when we go through trials by ordeal, we discover things, more intimate, that we cannot see in the world around us. People see things in dreams that materialize ten years, twenty years later, and science, which wants to put everything under the microscope, cannot explain this. At first, our weaknesses (unemployment, sickness, etc.) or our fears (of poverty, death, etc.) put us on the path of God, lead us unto Him, in spite of ourselves; but, little by little, we discover things we did not know about ourselves and the world. And this is how we begin to "see" this invisible God; we knowingly and willingly content ourselves with believing until believing merges into and becomes one with knowledge. God said : "47.19 Know that there is no god but God." It is not enough to just believe, one should know. Once we have crossed that barrier that separated us from God, we become kind of protected friend of God. Respect and submission against protection and reciprocal love.

We will therefore go "in the footsteps" of God and  avoid taking any other way. "6.153. And (He commandeth you, saying) : This is My straight path, so follow it. Follow not other ways, lest ye be parted from His way: This hath He ordained for you, that ye may ward off (evil)."

The problem is, there are a lot of ways, all attributed, rightly or wrongly, to God. Which one should we take? We can’t count the deities to whom man has attributed the privilege of having created the world. Logically, there can be no more than a single creator. When we agree on a single creator, we credit him with several religions or cults. When we agree on one cult we differ as to the details, we speak of multiple versions of the same cult that are all attributed to the same God. 
Despite wars and disasters that have always been caused by these differences, there are still among us followers of this cult or that one, of this version of the cult or that one. At one point in history, a third of the German population was decimated in religious wars. Yet one of the most influential German political parties still carries the attribute "Christian". Similarly, in England, half of whose  history is made of religious wars, it still being said "God Save the Queen". Even the president of the United States say "God Bless America." Even in many of these countries where people fought for the sake of God the common man is still baptized and marries and is buried according to religious rites. Better yet, religion will be more and more important in our lives for at least a century or more. Hijab Day will be recalled as anything but a joke. We must therefore position ourselves in relation to this reality. It's necessary to choose. Whether we have to choose to change  or keep one’s father’s  religion, it's not always easy. Speaking only for myself, there are many Muslims like me for whom I pass for an ungodly for the simple reason that I do not wear a beard and I dress in a manner other than their own. So what do we do? Well, we choose, each according to one’s personal beliefs, and then we assume our choice. Our choices, active or passive, free or coerced, can move us away from each other as they can bring us together where our human intelligence can only bring us together. When Jewish scientists, for example, are trying, in their writings, to understand or explain the purpose of God, when they talk about the beauty and harmony of the world, they do not stray too far from what would be written on the same subject by a Christian or Muslim scholar, Catholic or Protestant, Sunni or Shiite, of XXI century or the sixteenth century. All want to know this wonderful God before Whom they prostrate themselves willingly in the greatest excitement, unable to imagine what He is like or what He could be like. They do not care. They are already dazzled by the beauty and magnificence that other mortals do not get to see or do not want to see in this world. It is this quest  of Divine knowledge which is the basis of all God’s creation. More than worshiping  Him, God wants us to know Him. Because if we know Him we will love Him.  God does not forbid us to ask questions. On the contrary, our questions can only lead us to Him. It’s up to  us to see what is in us and beyond us.

Monday, October 3, 2016

Dieu, est-il avec ou contre moi.?

Ça s'est passé il y a de cela quelques années. Un agent de la protection civile raconte à la télé marocaine cette petite anecdote. "L’autre jour, je me suis retrouvé devant un père et son fils, un petit garçon, tous deux tombés dans un trou profond. Par pitié, mon cœur a fendu pour le malheureux garçon. Mais en voulant le sortir du trou, son père s’est interposé entre lui et moi, en me suppliant : ‘Je vous en prie, monsieur, sauvez-moi en premier !’" C’est un peu choquant, mais guère étonnant. Les historiens nous racontent que pendant un certain blocus de Rome, la capitale de l’empire romain, des mères ont dû manger leurs bébés pour espérer rester en vie. Pendant le blocus de Marrakech, par les Almohades, nous dit-on, des centaines de prisonniers ont dû manger les uns les autres. C’est atroce, c’est dégelas, mais on peut tout à fait être réduit à ça. Lorsqu’on est frappé par un malheur on ne pense qu’à soi.

Prenons cet exemple. Un automobiliste fonce sur un motocycliste, le blessant grièvement.  L’ambulance arrive tout de suite, la police aussi. La victime est transportée d’urgence à l’hôpital. Des médecins et des infirmiers l’accueillent dans la salle des urgences. Sa famille apprend la triste nouvelle par téléphone et, vite, le rejoint à l’hôpital, des fleurs à la main. Un avocat vient s’enquérir des faits. Il veut savoir si la victime a les bonnes assurances. Pendant ce temps, un mécanicien arrive pour réparer ce qu’il peut. Ensuite, un balayeur vient nettoyer l’endroit de l’accident. Je ne vous apprends rien là. Ne dit-on pas que le malheur des uns fait le bonheur des autres ? Pourquoi n’y réfléchit-on pas quand on pense à Dieu ? Quand quelqu’un travaille dans une PME qui fabrique des cables, des systèmes informatiques, ou autre, pour avions militaires. Songe-t-il une minute aux victimes potentielles des avions équipés de ses câbles, etc. ? De quoi vivraient les médecins, les infirmiers, les pharmaciens…s’il n’y avait pas des malades ? De quoi vivraient les mécaniciens, les avocats, les assureurs, les ambulanciers, les tribunaux, les vendeurs de fleurs, les opérateurs de télécommunications, les balayeurs…s’il n’y avait pas des  problèmes de ce genre ?

Maintenant, prenons cet autre exemple. Qui peut compter combien de gens ‘vivraient’ d’un mariage ? Eh bien, ça fait vivre énormément de gens ! De même pour l’éducation d’un enfant, et j’en passe.

Si l’on dit que nos malheurs et nos bonheurs sont interliés, ce n’est pas pour noyer le poisson. La vie humaine est faite comme ça. On pleure quand on perd son père, on sourit quand on reçoit sa part de l’héritage. C’est parce qu’on sait qu’on aura faim que l’on va chez l’épicier. Le coiffeur est là parce qu’il y a forcément des gens qui auront besoin de se faire couper les cheveux. C’est toujours des humains qui vont vers d’autres humains, soit pour traiter avec eux, soit pour les pourchasser. A Casablanca, la capitale économique du Maroc, beaucoup de gens souffrent pendant la période de l’aïd-el-kébir, parce que bon nombre de commerçants et la quasi-totalité des artisans (plombiers, mécaniciens, électriciens, réparateurs de réfrégirateurs, etc.) disparaissent de la ville. Ils vont passer la fête avec leurs familles dans leurs villes ou villages natales. Ils reviennent dix ou quinze jours après, pour redonner vie à la ville blanche. Ces gens-là sont venus ici pour vivre et faire vivre les leurs. Le barbier (arracheur de dents) a besoin de quelqu’un qui a mal aux dents mais qui n’a pas assez d’argent pour aller chez le dentiste, le coordonnier de quelqu’un qui s’est fait déchirer les chaussures mais qui n’a pas le sou pour en acheter d’autres, le mécanicien de quelqu’un qui a fait un accident de la route, et la liste est longue. Ça va de soi, me direz-vous. Mais quand X ou Y a mal aux dents au point qu’il n’en dort pas, est-ce qu’il pense à tout ça ? Est-ce qu’il se donne à des exercices ‘philosophiques’ ? Apparemment, peu de gens font ça. Alors, faisons-le ensemble, ici !

Figurez-vous qu’on portant un regard philosophique sur la vie à partir de l’Histoire, de ces temps anciens, on peut surmonter beaucoup de difficultés d’ordre psychiques. Aujourd’hui on voit le glamour des autres, on voit comment vivent des gens à qui ‘a souri la chance’, on voit l’écart grandissant entre les pauvres et les riches, …et on n’arrive pas à comprendre tout ça. Et qu’est-ce qu’on voit quand on regarde de plus près cette fameuse Histoire ? Eh bien, grosso modo, on voit qu’il y avait avant nous, dans ces temps bien, bien anciens, et dans des temps plus récents, des gens qui jouissaient de certain glamour, eux aussi, il y a eu des beaux hommes et des belles femmes qui s’aimaient, qui faisaient des enfants, qui vivaient dans de belles demeures, qui travaillaient, pour certains, qui écoutaient de la musique, qui se promenaient dans de beaux jardins, qui se disaient de belles choses, qui faisaient l’amour, qui rêvaient de jours meilleurs, qui tombaient malades, qui divorçaient, qui se faisaient la guerre, qui s’entretuaient, qui se blessaient, et qui mouraient. Des gens comme nous, quoi. Sommes-nous donc une simple continuation de l’espèce humaine ? On va vers où ? Est-ce qu’on aura toujours les mêmes soit-disant plaisirs, les mêmes frustrations ? Pourquoi sommes-nous ici sur cette terre ? Est-ce qu’il n’y aura pas un jour où le malheur disparaîtra à jamais ? A quoi ça sert la vie si l’on ne la vie pas pleinement, en joie et quiétude ? A quoi ça sert l’Histoire, à quoi ça sert la philosophie, à quoi ça sert la littérature…si des historiens, eux-mêmes, des philosophes et des hommes et des femmes de lettres se donnent la mort pour fuir leurs terribles réalités ? Je n’ai pas de réponse à cela. Seulement je constate qu’il y a bien des gens qui ne se suicident pas. Ils affrontent la vie avec les peu de moyens qu’ils ont. Ça veut dire que,  pour ceux-ci au moins, la vie vaut la peine d’être vécue. Maintenant, est-ce que la vie vaut vraiment la peine d’être vécue quelque soient nos peines ? Pour tenter de répondre à cette question, il faut voir comment les gens dans les quatre coins de la planète mènent leurs vies.

On a voulu nous faire croire que l’Homme est passé par plusieurs étapes. On nous a parlé de la pré-histoire, où l’Homme était plutôt sauvage, de l’âge de bronze, etc. Or dans certains endroits de la terre il existe encore des humains que l’on pourrait qualifier de ‘sauvages’, selon la terminologie historique. Il y a des gens dont on pourrait dire qu’ils sont encore à ‘l’âge de bronze’. Pourquoi ces gens-là ne sont pas ‘comme’ nous ? Mais qui a le droit de dire que ces gens-là ne sont pas comme nous ? N’ont-ils pas des yeux, des bouches, des oreilles, des pieds, des sexes comme nous ? Est-ce qu’ils n’ont pas faim comme nous ? Est-ce qu’ils ne se marient pas, ne rigolent pas, ne rêvent pas…comme nous ? D’ailleurs, la Croix Rouge et MSF, pour ce citer qu’eux, ne font aucune différence entre ‘les sauvages’ et les ‘civilisés’, n’est-ce pas ? Que dire des animaux ? Eux aussi ont des yeux, des oreilles, des pieds, des organes génitaux… Eux aussi font l’amour et enfantent des petits… Eux aussi mangent et meurent comme nous. Que dire des plantes ? Elles aussi vivent et meurent comme nous. Elles ne peuvent pas vivre sans eux, tout comme nous, et comme les animaux. Elles aussi sont de différentes couleurs, de différentes formes, de différents degrés de beauté… Elles poussent partout. Là où il y a des hommes il y a des plantes et des animaux. On a tous besoin d’eau et d’oxygène. La même eau de la Seine, ou du Nil, donne à boire aux plantes, aux animaux, aux chrétiens, aux juifs, aux musulmans, aux athés… Cette eau-là ne s’arrête pas aux frontières. Elle n’a pas de nationalité. Pourvu qu’il y ait de l’eau pour tous ! Parfois il n’y en a pas, ou pas suffisamment. Des gens meurent de faim ou de soif. D’autres émigrent pour fuir la famine. Ils vont vers des pays où il y a des humains comme eux. Certains de ces émigrés sont beaux, car la beauté, comme la laideur, est partout. Certains de ces émigrés s’installent là où ils arrivent. Ils/elles se marient avec des gens du pays d’accueil. En sortira des enfants métissés. Métissés mais pas tellement différents, car tout reste humain après tout. Tous mangent des légumes et des fruits, du pain et du fromage. Tous veulent grandir, travailler, se marier. Tous auront les mêmes problèmes et les mêmes plaisirs. Une simple continuation de l’espèce humaine ? Je ne pense pas. Les américains d’origine irlandaise ne sont peut-être pas tout à fait comme leurs aïeux qui ont dû quitter l’Irlande suite à des années de disette. Il y a un progrès, quand même. Aussi bien au niveau matériel qu’intellectuel. Ces braves enfants d’irlandais ont contribué à l’émergence d’une des plus grandes civilisations qu’a connues le monde. Certains de leurs frères américains ont dû fuir la persécution en Europe. Ensemble, les américains ont bâti un fabuleux état fédéral régi par de formidables institutions démocratiques. Pour autant, le mal n’est toujours pas éradiqué de ce pays, ni d’aucun autre pays du monde, d’ailleurs. Est-ce là une frustration ? Devrait-on, même si on le pouvait, éradiquer totalement le mal ? Peut-on, par exemple, se dispenser de moyens de défense militaire, puisque ça ne sert qu’à la guerre, et la guerre est un mal ? Eh oui, il faut passer par là pour pouvoir répondre à des questions strictement personnelles. Le mot ‘mal’ et le mot ‘bien’ viennent de quelque part. Pour certains, c’est l’Homme qui a inventé ces concepts. Pour d’autres, ces mots trouvent leur origine dans la religion. D’où vient la religion ? Pour certains, c’est une invention purement humaine. Pour d’autres, c’est Dieu qui a envoyé des messagers pour nous apprendre la religion. Si cette religion-là est une invention humaine, ceux qui l’ont inventée ne nous ont malheureusement pas laissé un livre fiable pour nous expliquer ce que nous voulons comprendre. Si, par contre, la religion est un message de Dieu, alors voyons ce qu’il a à nous dire dans ce message. Et on ne perdra pas de vue la question que nous nous sommes posée au début de cet article.

N’étant pas bouddhiste ou hindou, je ne peux parler que de ma religion, l’Islam. Quand je dis Dieu c’est d’Allah qu’il s’agit.

A suivre !

C’est quoi donc l’Islam ?

Quand on a peur on dit n’importe quoi, on fait n’importe quoi. Quand on nous fait peur on croit à n’importe quoi. Mais il arrive bien des moments où la vérité éclate au grand jour, et tant mieux. On parle beaucoup ces jours-ci d’islamophobie, qui n’est autre que la résultante d’une forme de peur de l’Islam. Comme on dit chez nous, quand on ignore quelque chose on s’y oppose. C’est quoi donc l’Islam ? L'Islam est le nom donné à un ensemble de croyances et de pratiques s'inscrivant dans la suite logique d'autres croyances et pratiques émanant de la même source: Dieu. Pour comprendre l'Islam, lequel vient après le Judaïsme et le Christianisme, il faut donc comprendre le dessein de Dieu qui les a tous révélés. Je ne vais pas répéter ce que j'ai dit dans mes billets précédents, mais je vais, toute de même, rappeler quelques points. D'abord, on ne sait rien de Dieu plus qu'Il nous a dit de Lui-même directement dans la saints livres ou par le biais des prophètes. La question qui se pose: quel rapport y a-t-il entre Dieu et l'Homme? L'Homme se trouve sur terre depuis des milliers d'années, pour les croyants, des millions d'années, pour les non-croyants. Aussi bien les croyants que les non-croyants ont toujours partagé la vie sur terre. Les êtres humains n'ont pas toujours vénéré le même dieu ni eu le même rapport à tout ce qui est foi et divin. Pourquoi devrait une quelconque divinité s'ingérer dans la vie de gens qui pourraient, à leurs sens, se passer de tout ce qui est foi et divin, d'autant plus que cela ne repose que sur des croyances pas toujours vérifiables scientifiquement? En d'autres termes, a-t-on vraiment besoin de Dieu, soit-il Allah ou autre? Puisqu'on a posé la question de comprendre l'Islam, on ne parlera ici que d'Allah, lequel se présente à nous à travers le coran, le livre saint de la religion musulmane.  En lisant le coran on apprend que c'est Dieu (Allah) qui a créé le monde et a installé l'Homme sur la planète terre et a mis à son service tout ce qui est dans l'univers. Pourquoi Dieu a-t-il fait ça, pour quelle finalité? Une première lecture du coran nous fait savoir que Dieu n'a crée l'Homme "51.56. que pour M'adorer." Il pourrait donc venir à l'esprit que c'est parce que Dieu a besoin d'être vénéré, adoré, qu'Il s'était donné la peine de créer tout cet univers pour obtenir quelques prières ou louanges ou rituels de cet Homme qu'Il a mis sur une planète certes vivable mais pleine de danger. Dans ce cas, c'est Dieu qui aurait besoin de l'Homme plus que l'Homme a besoin de Dieu et donc Dieu n'aurait qu'à s'en prendre à lui-même si l'Homme refuse de le vénérer. Mais le fin fond de la nature humaine est là pour démontrer que c'est bien le contraire qui est vrai: Dieu n'a nullement besoin de l'Homme ni même des anges qui ne se lassent jamais de le vénérer. Même les pires mécréants quand ils se trouvent face à la mort, eh ben ils implorent Dieu, et nul autre, de les sauver.

"6.40. Dis-leur : 'Que vous en semble? Si le châtiment de Dieu s'abattait sur vous ou si l'Heure du Jugement venait vous surprendre, feriez-vous appel à un autre qu'à Dieu, pour autant que vous soyez sincères? 6.41. C'est plutôt à Lui que vous feriez appel et, s'Il voulait, Il dissiperait les malheurs dont vous Lui demanderiez d'être délivrés et vous oublieriez alors toutes vos divinités mensongères."
Les fidèles, eux non plus, ne sont pas toujours aussi fidèles que ça. On lit dans le coran : "Quand un malheur atteint l'homme, il Nous appelle à son secours, qu'il soit couché sur le côté, debout ou assis. Mais aussitôt que Nous l'en délivrons, il reprend son train de vie, comme s'il n'avait jamais sollicité de Nous de le débarrasser de ce qui l'accablait. " "11.10. Lui faisons-Nous goûter un bienfait de Notre part, après qu'un malheur l'a frappé, alors aussitôt il s'écrie : 'C'en est fini enfin de mes malheurs !', plein de joie et de gloriole." "89.15. Lorsque ton Seigneur, pour éprouver l'homme, l'honore et le comble de bienfaits, celui-ci dit : 'Mon Seigneur m'a honoré !' 89.16. Mais lorsqu'Il l'éprouve en lui mesurant Ses faveurs, l'homme s'écrie : 'Mon Seigneur m'a humilié !' "

En fait, beaucoup de gens qui se disent croyants ne s'intéressent à Dieu que parce qu'ils trouvent chez Lui un certain refuge. "22.11. Tel autre, parmi les hommes, adore Dieu d'une manière indécise. S'il lui arrive quelque bien, il en jouit avec quiétude, mais s'il est atteint par la moindre épreuve, il fait aussitôt volte-face, causant ainsi sa perte dans cette vie et dans la vie future. Et c'est là une perte irréparable !"

On a alors droit à se demander le plus innocemment du monde: qu'est-ce qu'on met à la place de Dieu quand on ne veut pas de Lui? Certainement pas le vide. On met soit l'Etat, ou autre refuge tangible, soit son "autosuffisance".. Or l'Etat lui-même, ou tout autre refuge (tribu, clan, famille, organisme...), pourrait se dire tributaire de la grâce divine ou s'avérer tout simplement incapable de subvenir aux besoins de ceux qui en dépendraient. Par exemple, on impute une mauvaise récolte à la sécheresse,  voulue, elle, par Dieu… Pire encore, l'Homme lui-même, en tant qu'individu, n'est pas toujours en capacité de s'assurer son autosuffisance : il y a les accidents physiques, les accidents de parcours, la perte de revenus (chômage), la maladie, les problèmes sociaux, la vieillesse, etc. Que l'on soit croyant ou non-croyant, toutes ces choses-là nous font peur. Même un grand empereur aurait peur de perdre son trône. Plus que la peur, qui pourrait  ne pas être toujours justifiable, il y a bien des réalités indéniables. L'âge fait qu’on ne reste pas jeune et fort à jamais, et il y a la mort au bout du chemin. Même au plus fort de notre jeunesse et force physique et mentale il y a le sommeil, par exemple, et ce sommeil-là est une forme d'impuissance totale. Allah parle de tout ça dans le coran.

"39.42. Dieu accueille les âmes quand elles meurent, et quand elles sombrent seulement dans le sommeil. Il retient celles dont Il a décrété la mort et renvoie les autres jusqu'au terme fixé. N'y a-t-il pas là des signes pour qui sait réfléchir?"  "30.54. Dieu vous crée d'abord faibles, puis Il fait succéder la force à la faiblesse, pour vous réduire ensuite à la faiblesse et à la vieillesse, et Il crée ce qu'Il veut, car Il est l'Omniscient, l'Omnipotent." "36.68. Celui à qui Nous accordons une longue vie verra péricliter ses facultés mentales et physiques. Ne le comprennent-ils donc pas?"
"40.67. C'est Lui qui vous a créés de terre, puis d'une goutte de sperme, puis d'un caillot adhésif. Il vous fait ensuite sortir à l'état de bébé du sein de vos mères, pour que vous atteigniez votre maturité, et vieillir ensuite, si vous ne mourez pas plus tôt. Mais le terme de la vie de chacun de vous est fixé d'avance. Peut-être serez-vous capables d'y réfléchir." "16.70. Dieu vous a créés, puis vous fera mourir. L'âge de certains parmi vous se prolonge jusqu'à la décrépitude où ils finissent par oublier tout ce qu'ils avaient appris. "

A lire le coran de plus près, on se rend donc à l’évidence que Dieu est vraiment omniprésent.

Cela veut dire, comme les anciens érudits l'ont très bien expliqué, que ce que Dieu a créé ne fonctionne pas d’une manière mécanique ou automatique. Certes, un grain de blé donnera toujours un grain de blé et un œuf de poule donnera toujours un poussin de poule. Ça c’est la règle. Mais ce n’est pas parce qu’il y a eu rapport sexuel entre un homme et une femme qu’il y aura forcément un enfant. Ce n’est pas parce qu’il pleut que la terre donnera des fruits et des légumes. Ce n’est pas parce que c’est le même père et la même mère que les enfants auront la même taille, le même gabarit, les mêmes traits de visage… Dieu maîtrise la règle et l’exception. Il maîtrise l’ensemble et les détails.

"32.4. C'est Dieu qui a créé en six jours les Cieux, la Terre et les espaces interstellaires, et qui S'est ensuite établi sur Son Trône. Vous ne saurez trouver en dehors de Lui ni protecteur ni intercesseur. Pouvez-vous donc y réfléchir? 32.5. Il décide, dans le Ciel, du sort de toute chose sur la Terre, puis tout remonte vers Lui en l'espace d'un jour ayant la durée de mille ans, selon votre calcul. "80.23. Eh bien ! Que cet homme qui n'a pas encore accompli ce que Dieu lui a prescrit 80.24. considère aussi sa nourriture ! 80.25. Nous faisons pleuvoir en abondance, 80.26. puis Nous fendons profondément la terre 80.27. et Nous y faisons pousser des grains, 80.28. des vignes et des légumes, 80.29. des oliviers et des palmiers, 80.30. des jardins touffus, 80.31. des fruits et des pâturages, 80.32. pour vous en faire jouir, vous et vos troupeaux."  "54.49. En vérité, Nous avons donné une juste proportion à tout ce que Nous avons créé." "15.19. Nous avons étendu la terre, y avons implanté des montagnes et y avons fait pousser toute chose dans une proportion mesurée. 15.20. Nous l'avons dotée d'éléments nutritifs pour vous, et pour tant d'autres créatures dont vous n'êtes pas les nourriciers. 15.21. Et il n'est rien dont Nous ne détenions les trésors. Mais Nous ne les faisons descendre qu'en quantité déterminée".
"30.48. C'est Dieu qui envoie les vents qui soulèvent les nuages. Puis Il les étend dans le ciel, selon Sa volonté, en fragments, dont on voit sourdre la pluie qui provoque de la joie chez ceux de Ses serviteurs qu'Il a bien voulu faire bénéficier de cette ondée, 30.49. même si avant de recevoir cette pluie, ils étaient complètement désespérés."
"11.6. Il n'est point de créature sur Terre qui n'attende de Dieu sa pâture et dont Dieu ne connaisse le repaire et le lieu de sa mort, car tout est consigné dans un Livre explicite !" "42.49. À Dieu appartient le Royaume des Cieux et de la Terre. Il crée ce qu'Il veut. Il donne des filles à qui Il veut. Il donne des enfants mâles à qui Il veut, 42.50. ou à la fois des enfants, de sexes différents, et Il rend stérile qui Il veut. Il est Omniscient et Puissant." "56.62. Certes, vous connaissez la première création. Eh bien ! Que cela vous invite à réfléchir 56.63. D'abord aux terres que vous labourez. 56.64. Est-ce vous qui y faites germer les semences ou est-ce Nous qui les faisons lever? 56.65. Et si Nous voulions, Nous les dessécherions et vous en seriez réduits au désespoir 56.66. à crier à la ruine 56.67. et à la misère ! 56.68. Considérez également l'eau que vous buvez ! 56.69. Est-ce vous qui la faites descendre des nuages ou est-ce Nous qui la faisons précipiter? 56.70. Et si Nous l'avions voulu, Nous l'aurions rendue saumâtre. Pourquoi donc n'êtes-vous pas reconnaissants? 56.71. Et ce feu que vous faites jaillir? 56.72. Est-ce vous qui créez l'arbre qui l'alimente ou en sommes-Nous le Créateur?"

"10.22. C'est Lui qui dirige vos déplacements sur terre et sur mer. Et quand vous vous trouvez à bord d'un navire qui vogue au gré d'un vent favorable, tous les hommes qui y sont embarqués s'en réjouissent. Mais qu'une tempête survienne, déchaînant contre eux des vagues de toutes parts et les mettant en péril, aussitôt ils se mettent à implorer Dieu avec la plus grande ferveur en disant : ‘Si Tu nous sauves de ce péril, nous Te vouerons une vive reconnaissance !’ 10.23. Mais dès que Dieu les sauve, ils se remettent à commettre des injustices sur la Terre. Ô hommes, vos injustices ne retomberont que sur vous-mêmes ! Car, après de brèves jouissances en ce monde, c'est vers Nous que se fera votre retour, et Nous vous rappellerons alors tout ce que vous aurez fait ! 10.24. En vérité, la vie de ce monde est comparable à l'eau que Nous faisons descendre du ciel et grâce à laquelle toutes sortes de plantes dont se nourrissent les hommes et les bêtes s'entremêlent sur le sol. Et au moment où la terre revêt ainsi sa plus belle parure et s'embellit, les hommes s'imaginent qu'ils en sont les maîtres incontestés. C'est alors que Notre arrêt la frappe de nuit ou de jour, et les récoltes se trouvent anéanties, comme si cette végétation n'était pas florissante la veille. C'est ainsi que Nous exposons Nos signes pour ceux qui savent réfléchir. 10.25. Dieu appelle les hommes à la Demeure de la paix et guide qui Il veut vers la Voie du salut."
"27.60. N'est-ce pas Lui qui a créé les Cieux et la Terre? Qui fait descendre, pour vous, du ciel une eau par laquelle Nous faisons croître des jardins splendides, dont vous n'auriez jamais pu faire pousser les arbres? Y a-t-il donc une autre divinité avec le Seigneur? (...) 27.61. N'est-ce pas Lui qui a fait de la terre un lieu de séjour, qui l'a sillonnée de rivières, qui y a fixé des montagnes et qui a établi entre les eaux douces et les eaux salées une barrière? Y a-t-il donc une autre divinité avec Dieu? (…) 27.62. N'est-ce pas Lui qui exauce le malheureux qui L'implore, qui dissipe le mal et qui vous fait succéder les uns aux autres sur la Terre? Ou bien existe-t-il une autre divinité avec le Seigneur? Non, bien sûr ! Que vous êtes donc lents à réfléchir ! "
"56.58. Avez-vous réfléchi à la goutte de sperme que vous éjaculez? 56.59. Est-ce vous qui la créez ou en sommes-Nous le Créateur? 56.60. Nous vous avons prédestinés à la mort, et rien ne Nous empêchera."

Tout cela pour dire que Dieu intervient partout et à tout moment –pour le bien et pour le pire. Dieu gère le monde au quotidien et en temps réel. Il gère tout : depuis la pluie et la végétation, passant par la création du fœtus et tout le parcours de l’individu durant sa vie, jusqu’au sort des nations. "23.43. car aucune communauté ne peut ni avancer ni reculer le terme qui lui est imparti."

D’où l’importance de la relation entre le Créateur et la créature. Pour simplifier la chose, imaginant une relation d’amitié entre un grand empereur et son jardinier. L’empereur fait preuve de tendresse et de générosité à l’endroit du jardinier ; il le protège et lui procure une certaine assurance. Le jardinier, pour sa part, fait montre de respect total, de loyauté sans faille et même d’amour inébranlable envers son maître. Cette image est trop simpliste pour schématiser un peu la relation que devrait avoir un croyant vis-à-vis de Dieu. Mais du moins elle a le mérite de nous aider à comprendre que c’est de l’empereur que doit venir la protection et que le jardinier ne doit en aucun cas manquer de respect à son maître. Du moment où vous admettez que Dieu est votre maître, est le Seigneur, et que vous vous soumettez à Lui, avec tout le respect qui Lui est dû, vous êtes en droit d’aspirer à Sa protection. Même le coran parle de "tijara" (commerce) entre le croyant et le Seigneur. Vous honorez votre partie du contrat,  "9.111. Et qui est plus fidèle à sa promesse que le Seigneur?"

En vous soumettant au bon vouloir de Dieu vous faîtes inévitablement des sacrifices qui, en principe, devraient être récompensés et de surcroît par une compensation juste. Mais ce n’est pas parce que vous avez fait ce que Dieu vous a demandé de faire que vous mériteriez cette récompense. Il vous a déjà donné tant de choses ! La vie qu’Il vous a donnée n’a pas de prix. Un seul œil ou un seul bras ou un seul pied qu’Il vous a donné n’a pas de prix. Il vous a donné tout ça et plus sans le Lui avoir demandé. Et en plus de ça il y a une prime : le Paradis. Tout le monde aurait normalement droit au paradis s’il n’y avait pas une sorte de compétition. Vous voulez le paradis, eh ben, vous faites un effort, quand même ?

Et même après cette compétition, il faut rester humble. On est devant Dieu. Même ce fameux jardinier du grand empereur, pourrait-il demander une récompense ou quoique ce soit à son maître ? Ne suffit-il pas de se fier à la justice de Dieu ? Imaginez un tueur en série qui se repent et fait tout pour obtenir l’agrément de Dieu. Même la justice parfaite de Dieu ne saurait le sauver. Cela ne veut pas dire pour autant qu’il est condamné à jamais et que Dieu ne lui pardonnera pas. On aura donc besoin de beaucoup plus que la justice de Dieu, de la grâce.

Le prophète nous dit que même lui n’entrerait pas en paradis parce qu’il le méritait pour avoir fait ceci et cela, mais c’est juste par faveur de Dieu que les fidèles –tous les fidèles– iront au paradis, pour la simple raison que le Seigneur est libre. "
21.23. Il n'a pas de compte à rendre de ce qu'Il fait. "

Et qu’Il n’a absolument pas besoin de « nos œuvres » –puisque… "35.15. C'est vous les indigents qui avez besoin de Dieu, alors que Dieu est Celui qui Se suffit à Lui-même et qui est le Digne de louange. 35.16. S'Il veut, Il vous fera disparaître et vous remplacera par de nouvelles créatures. 35.17. Cela n'est pas difficile pour Dieu. " "6.133. Ton Seigneur est Celui qui Se suffit à Lui-même et Il est le Maître de la miséricorde. S'Il veut, Il peut vous anéantir et vous remplacer par ce qu'Il voudra, tout comme Il vous a fait descendre de peuples divers. "

Si Dieu avait besoin de nos prières et louanges, pourquoi n’aurait-Il pas laissé en vie au moins les prophètes, les apôtres et les meilleurs fidèles de tous les temps ? "3.185. Toute âme goûtera la mort ."

Justement, ces gens-là, et d’autres, qui ont atteint un certain degré de foi, eh bien, ils ne s’attendent pas à ce que Dieu les récompense pour quoique ce soit.
"31.12. Nous avons donné, en vérité, la sagesse à Luqmân, en lui disant : ‘Sois reconnaissant envers Dieu ! Car quiconque est reconnaissant l'est à son propre avantage, tandis que celui qui se montre ingrat, Dieu Se passera volontiers de sa gratitude, car Il est le Seul Digne de louange. "

Et s’ils demandent à Dieu de les admettre en paradis c’est parce qu’ils ont la conviction absolue qu’il n’y a d’autre alternative que l’enfer, et que Dieu sera visible de seuls les résidents du paradis. Selon le prophète, les fidèles verront Dieu de leurs propres yeux comme on voit la lune dans le ciel. De plus, ne pas demander une place au paradis pourrait s’assimiler à une forme de faveur faite à Dieu. Alors que Dieu n’a absolument pas besoin de quoique ce soit, de qui que ce soit, et que, pour Lui, chaque bonne œuvre doit être dûment récompensée dans ce monde et dans l’au-delà pour que ce ne soit pas vue comme une dette.
"49.17. Ils te rappellent leur conversion à l'islam comme si c'était un service qu'ils t'auraient rendu. Dis-leur : ‘Ne vous targuez pas ainsi de votre conversion. Ce serait plutôt à Dieu de vous rappeler la grâce qu'Il vous a faite en vous guidant vers la foi, si toutefois vous êtes sincères.’ "
"39.7. Si vous êtes infidèles, sachez qu'en vérité Dieu n'a pas besoin de vous pour L'adorer. Toutefois, l'impiété des hommes Lui déplaît, alors qu'Il agrée leur reconnaissance. Aucune âme ne répondra des fautes d'une autre âme. Puis c'est à Lui qu'inéluctablement vous retournerez et vos œuvres vous seront alors rappelées, car Dieu connaît parfaitement ce que recèlent les cœurs. " "16.30. Et à ceux qui auront craint Dieu il sera demandé : ‘Qu'a révélé votre Seigneur?’ – ‘Un bienfait !’, répondront-ils. C'est ainsi que ceux qui font le bien auront une belle récompense ici-bas, mais leur récompense dans la dernière demeure sera bien meilleure. Quel excellent séjour sera celui de ceux qui craignent le Seigneur ! 16.31. Et c'est aux jardins d'Éden, sous lesquels coulent des rivières, qu'ils auront accès, et c'est là où tous leurs désirs seront satisfaits, car c'est ainsi que Dieu récompense ceux qui Le craignent, 16.32. et auxquels les anges de la mort, quand ils viendront les cueillir en état de pureté, diront : ‘Que la paix soit avec vous ! Entrez au Paradis en récompense des bonnes actions que vous avez accomplies !’ 16.33. Qu'attendent donc les infidèles pour se convertir? Que les anges viennent les cueillir ou que s'accomplisse l'ordre de ton Seigneur? Telle a été la conduite de leurs prédécesseurs que Dieu n'a point lésés, mais qui se sont fait du tort à eux-mêmes"

D’ailleurs, avant même de créer l’Homme, Dieu lui a déjà préparé sa demeure finale (au paradis). Le prophète nous informe qu’à chaque résident du paradis sera montrée sa place en enfer et à chaque résident de l’enfer sera montrée sa place au paradis. C’est à nous de choisir l’une ou l’autre. C’est justement cette liberté de choix, ne fusse-t-elle que théorique, qui fait de nous cette créature préférée de Dieu.
"Est-ce à toi (Ô Mohammad) de contraindre les hommes à devenir croyants" 
"2.256. Point de contrainte en religion maintenant que la Vérité se distingue nettement de l'erreur. Désormais, celui qui renie les fausses divinités pour vouer sa foi au Seigneur aura saisi l'anse la plus solide, sans crainte de rupture. Dieu est Audient et Omniscient."
"11.118. Et si ton Seigneur l'avait voulu, Il n'aurait fait des hommes qu'une seule communauté. Or, ils ne cessent de se dresser les uns contre les autres, 11.119. à l'exception de ceux auxquels ton Seigneur a accordé Sa miséricorde. Et c'est bien pour être si différents qu'Il les a créés." Cette diversité a donc été voulue par Dieu Lui-même.
Dieu nous a donné un pouvoir immense pour nous accompagner dans notre aventure terrestre sans nous couper de Lui, en nous indiquant dès le départ que notre destination finale devrait être le paradis. Le premier Homme a vu ce paradis de ses propres yeux pour y avoir vécu un moment. Nous autres n’avons pas eu cette chance, et tant mieux pour nous. Ce ne serait pas facile pour quiconque d’être expulsé d’un si beau monde. Cependant, et en principe au moins, nous devrions toujours avoir cette image à l’esprit. Peut-être qu’Adam s’est retrouvé au meilleur endroit à sa descente du ciel sur la planète terre, mais ce n’était évidemment pas le paradis ! Un bébé pourrait voir le jour dans la meilleure clinique d’accouchement ou dans le meilleur palais au monde, mais, pour lui, à sa naissance,  c’est pas comme dans le ventre de sa mère. C’est pourquoi il crie ! Ça veut dire quoi ? Ça veut dire tout simplement que l’Homme devrait s’attendre au danger avant la quiétude, aux problèmes avant les solutions, aux hués avant les applaudissements, à la souffrance avant la délivrance… D’où l’importance d’une bonne relation entre le Seigneur et le fidèle. Même les animaux et les plantes ne sont guère mieux lotis que nous humains en ce sens.  Mais pour revenir, justement, à cette question de dessein de Dieu, de finalité derrière toute cette création, et l’expulsion de l’Homme du paradis pour l’installer sur terre, etc., on ne peut jamais les saisir ou comprendre complètement. Même si on se met à réfléchir dans la complexité on ne parviendra jamais à tout comprendre. On ne peut même pas comprendre qui a construit Stonehenge ni comment ni pourquoi, pourtant on voit ça sur terre et précisément en Angleterre. On n’émet que des hypothèses. Les scientifiques n’arrivent toujours pas à comprendre comment fonctionne la physique quantique, pourtant c’est grâce à elle qu’on a eu l’Internet et d’autres applications.

D’aileurs, ne peut-on pas imaginer que Dieu n’a même pas besoin d’avoir une finalité, du fait qu’Il est libre de ses actes et personne n’a le droit de Lui demander des comptes ! Et puis, où sont les non-croyants qui ont voulu défier Dieu par le passé ? Ils sont tous morts. "25.58. Mets ta confiance dans le Vivant, l'Immortel ! (…) Interroge sur Lui un connaisseur en la matière ! 25.60. Quand on leur dit : ‘Prosternez-vous devant le Miséricor-dieux !’, ils objectent : ‘Qui est le Miséricordieux? Allons-nous, sur ton ordre, nous prosterner devant n'importe qui?’ Et cela ne fait qu'accroître leur répulsion.’"

Cependant, le simple fait de se mettre à réfléchir le monde et la religion est en soi une partie de ce que devrait être la finalité. C’est à nous de deviner cette finalité, si finalité il y a.

Ce pouvoir de réfléchir dont on dispose nous a aidés à accomplir une partie de notre mission : "35.39. C'est Lui qui a fait de vous Ses vicaires sur la Terre."

Nous nous sommes servis de cette terre où Dieu nous a placés : nous avons construit des villes et des royaumes, bâti de splendides civilisations, développé des systèmes politiques, économiques, sociaux.. Nous avons donné libre cours à notre imagination, avec toutes les inventions que nous connaissons, les technologies, les arts, les modes de vie, etc. Nous avons fait tout ça et plus, mais malheureusement, souvent, on rechigne à faire un pas de plus. Quand il s’agit de Dieu, on veut le soumettre à nos règles, Lui aussi. On veut Le vérifier, on veut le voir. Or l’essence même de notre réflexion, de plus en plus fine et sophistiquée, devrait normalement nous mener à transcender le visible pour tenter de percevoir l’invisible. Ce pouvoir immense dont Dieu nous a fait don, à savoir notre intelligence, serait-elle incapable de voir au-delà du visible ? A quoi bon donner à l’Homme toute cette incroyable intelligence s’il veut en plus de ça demander à voir ce que ses yeux n’ont pas la capacité de voir ?
"7.143. Lorsque Moïse vint à Notre rencontre et que son Seigneur lui eut adressé la parole, il dit : ‘Seigneur, montre-Toi à moi pour que je Te voie !’ – ‘Non, tu ne Me verras pas, répliqua le Seigneur. Mais regarde plutôt la montagne. Si elle reste immobile à sa place, tu pourras alors Me voir.’ Et lorsque son Seigneur se manifesta à la montagne, Il la réduisit en poussière, et Moïse tomba foudroyé. Revenu à lui, il s'écria : ‘Gloire à Toi ! Je reviens à Toi, plein de repentir, et je suis le premier des croyants.’ "
Ne suffirait-il donc pas à l’Homme de faire un effort de réfléchir le monde, de méditer tout ce qui est dans cet univers, en vue de connaitre Dieu à travers sa création sans devoir Le voir de près ou de loin ? Devrait-on connaitre tout sur le physique et la physionomie de William Shakespeare pour juger de son talent ? Sa création ne suffit pas ? Du moins on sait que William Shakespeare allait aux toilettes. Il était un mortel comme nous.
"5.75. Le Messie, fils de Marie, n'est qu'un prophète comme tant d'autres qui l'ont précédé. Sa mère était véridique, et tous les deux se nourrissaient comme tous les mortels. Voyez avec quel soin Nous leur expliquons Nos versets ! Et voyez comme ils s'en détournent ! "

Quant à Dieu, "42.11. Rien ne Lui est comparable."
"6.103. Il est Inaccessible aux regards, alors que Lui pénètre tous les regards. Il est le Subtil, Il est le Bien-Informé." Comment peut-on alors l’imaginer ?
Certes, je ne fais que citer le coran. Je n’apporte pas des preuves concrètes, tangibles, vérifiables scientifiquement. Mais que connait la Science de l’Univers ? A peine 5 % ! "28.38. S'adressant alors aux dignitaires, Pharaon dit : ‘Vous n'avez pas, que je sache, un autre dieu que moi ! Et toi, Hâmân, fais-moi cuire des briques et construis-moi une tour pour que je monte jusqu'au Dieu de Moïse ! Je suis certain que Moïse est un imposteur." Ce n’est pas sérieux tout ça, n’est-ce pas ?

D’ailleurs, croire sans voir ne saurait être une atteinte à l’intelligence humaine. Dieu dit à l'Homme:
"64.16. Craignez donc Dieu autant que vous le pouvez !" 

Vous voyez ? Dieu qui se fie ici à l'intelligence de l'Homme, de chacun de nous. Il laisse à chacun de nous le soin d'évaluer sa capacité personnelle de se soumettre aux ordres et aux interdictions de Dieu.  Par ailleurs, il n'y a pas que le monde (tout ce qui est en dehors de l'individu) pour nous mener à connaître Dieu. Il y a aussi la relation "personnelle" entre le fidèle et le Seigneur. Quand Dieu nous éprouve, quand on traverse des épreuves, on découvre des choses, plus intimes, que nous ne pouvons pas voir dans le monde autour de nous. Des gens voient des choses dans des rêves qui se concrétisent dix ans, vingt ans, plus tard et la science, qui veut tout mettre sous le microscope, ne peut pas expliquer ça. Au début, nos faiblesses (chômage, maladie, etc.) ou nos peurs (de la pauvreté, de la mort, etc.) nous mettent sur le chemin de Dieu, nous emmènent vers Lui, malgré nous; mais, petit à petit, nous découvrons des choses que nous ignorions sur nous-mêmes et sur le monde. Et voilà comment on se met à "voir" cet invisible Dieu; on se contente sciemment et volontairement de croire, jusqu'à ce que croire se confonde et devienne un avec connaître. Dieu dit : "47.19. Sache qu'il n'y a d'autre divinité que Dieu" Il ne suffit donc pas de seulement croire, il faut savoir. Dès qu'on a franchi cette barrière qui nous séparait de Dieu, on devient sorte d'ami protégé de Dieu. Respect et soumission contre protection et amour réciproque.

On va donc dans la voie tracée par Dieu et l'on évite d'emprunter toute autre voie.
"6.153. Telle est Ma Voie dans toute sa rectitude. Suivez-la ! Ne suivez pas les pistes tortueuses qui ne feront que vous éloigner de la Voie du Seigneur ! Voilà ce que Dieu vous recommande de faire ! Peut-être serez-vous ainsi amenés à Le craindre ! "

Le problème c'est qu'il y a énormément de voies, toutes attribuées, à tort ou à raison, à Dieu. Laquelle devrait-on emprunter? On ne peut compter les divinités auxquelles on attribue le privilège d'avoir créé le monde. Logiquement, il ne peut y avoir plus d'un seul et unique Créateur. Quand on se met d'accord sur un seul et unique Créateur, on lui attribue plusieurs religions ou cultes. Quand on se met d'accord sur un seul culte on diverge sur les détails, on parle de plusieurs versions du même culte que l'on attribue toutes au même Dieu. Malgré les guerres et les catastrophes qu'ont toujours causées ces divergences, il y a toujours parmi nous des adeptes de ce culte ou de celui-là, de cette version du culte ou de celle-là. A un moment de l'histoire, le tiers de la population allemande a été décimé dans des guerres de religion. Pourtant, un des partis politiques allemands les plus influents porte toujours l'attribut "chrétien". De même, en Angleterre, dont la moitié de l'histoire est faite de guerres religieuses, on dit encore "God Save the Queen". Même le président des Etats-Unis dit "God bless America". Même le commun des mortels dans bon nombre de ces contrées où l'on s'est tué pour Dieu on se baptise toujours et encore, on se marie et  on est inhumé selon des rites religieux. Mieux encore, la religion aura de plus en plus d'importance dans nos vies pour au moins un siècle, sinon plus. On se rappellera du Hijab Day comme tout sauf une blague. Il faut donc se positionner par rapport à cette réalité. Il faut choisir. Que l'on choisisse de changer la religion de son père ou de la garder, ce n'est pas toujours facile à assumer. Pour ne parler que de moi-même, il y a bien des musulmans comme moi pour qui je passerais pour un impie pour la simple raison que je ne porte pas une barbe et que je m'habille d'une façon autre que la leur. Alors comment on fait? Eh ben, on choisit, chacun selon ses convictions personnelles, et on assume son choix. Nos choix, actifs ou passifs, libres ou subis, peuvent nous éloigner les uns des autres comme ils peuvent nous rassembler là où notre intelligence humaine ne peut que nous rassembler. Quand des scientifiques juifs, par exemple, tentent, dans leurs écrits, de comprendre ou d'expliquer le dessein de Dieu, quand ils parlent de la beauté et de l'harmonie du monde, ils ne s'éloignent pas trop de ce qu'écrirait sur les mêmes sujets un érudit chrétien ou musulman, catholique ou protestant, sunnite ou chiite, du XXI siècle ou du XVI siècle. Tous veulent connaitre ce formidable Dieu devant qui ils se prosternent volontiers dans le plus grand émoi, incapables d'imaginer comment Il est ou comment Il pourrait être. Ils s'en foutent. Ils sont déjà éblouis  par la beauté et la magnificence que d'autres mortels n'arrivent pas à voir, ou ne veulent pas voir, dans ce monde. C'est cette quête de connaissance de Dieu qui est à la base de toute la Création de Dieu. Plus que de Le vénérer, Dieu veut qu'on Le connaisse. Dieu ne nous interdit pas de nous poser des questions. Au contraire, nos questionnements ne peuvent nous mener qu'à Lui. A nous de voir ce qui est dans nous et au-delà de nous.
"35.27. Ne vois-tu pas que Dieu fait tomber du ciel une eau par laquelle Nous faisons sortir du sol des plantes qui donnent des fruits de couleurs différentes? Et dans les montagnes aussi, il y a des stries de diverses couleurs, blanches et rouges aux tons variés, ainsi que des roches d'un noir foncé. 35.28. Sont également de couleurs différentes les hommes, les animaux et les bestiaux. Et c'est ainsi que, de tous les serviteurs de Dieu, seuls les savants Le craignent véritablement. En vérité, Dieu est Puissant et Clément."

Nous sommes invités à faire usage de notre intelligence, à discerner le vrai du faux. Comme a dit le prophète, Dieu est beau et Il aime la beauté. A nous de voir cette beauté dans l'humain, dans les oiseaux, dans les ruisseaux, dans les animaux, dans le ciel étoilé, dans la mer, dans la poésie,  dans la musique, dans les arts, dans nos habits, dans nos différences physiques, culturelles, civilisationnelles et autres. A nous de voir comment Dieu nous a donné la chance et les sens pour sentir cette beauté dans toutes ses formes.  
"15.16. Nous avons placé dans le ciel des constellations zodiacales et Nous l'avons embelli pour le plaisir de ceux qui veulent le contempler "
"27.60. N'est-ce pas Lui qui a créé les Cieux et la Terre? Qui fait descendre, pour vous, du ciel une eau par laquelle Nous faisons croître des jardins splendides, dont vous n'auriez jamais pu faire pousser les arbres?"
Si on est capable de voir l'ingéniosité  dans la création d'un peintre ou d'un musicien, ne peut-on pas voir l'ingéniosité dans la création de Dieu? Devrait-on se contenter d'être inspiré par des oiseaux pour faire des avions et ne pas voir la main de Dieu dans les beaux plumages de ces mêmes oiseaux, dans leurs incroyables migrations? Devrait-on se contenter de distinguer les couleurs et les formes et leur donner des noms et ne pas penser à l'ingéniosité de Dieu dans toutes ces couleurs et ces formes? 
"6.99. C'est Lui qui fait descendre du ciel une eau par laquelle Nous faisons germer toutes sortes de plantes et faisons surgir des cultures verdoyantes, d'où sortent les grains sous forme d'épis. De même que Nous faisons surgir de lourds régimes de fruits de la spathe des palmiers. Et avec cette eau Nous faisons également croître des vergers de vignes, d'oliviers et de grenadiers, similaires ou d'espèces variées. Observez leurs fruits, et voyez comment ils fructifient et comment ils atteignent leur maturité ! Il y a là, en vérité, autant de signes pour ceux qui ont la foi. » « 50.6. Que n'observent-ils le ciel au-dessus de leurs têtes? Ils verraient alors comment Nous l'avons bâti et paré sans la moindre faille, 50.7. et la terre, comment Nous l'avons étendue, comment Nous y avons implanté des montagnes et comment Nous y avons fait croître toutes sortes de magnifiques couples de plantes. 50.8. Tout cela, à titre d'appel à la clairvoyance et de rappel pour tout serviteur qui veut se repentir. 50.9. "

C'est ça le coran. C'est ça l'Islam. Du moins, l'Islam a le mérite d'avoir un livre saint issu directement de Dieu qui nous permette de le mieux connaitre, de nous approcher davantage de Lui, que l'on soit musulman, juif ou chrétien, que l'on soit sunnite ou chiite. Il suffit d'avoir un coeur et une cervelle.

"35.3. Ô hommes ! Rappelez-vous les bienfaits de Dieu envers vous ! Existe-t-il en dehors de Dieu un créateur qui vous attribue du ciel et de la terre votre subsistance? Il n'y a point de divinité à part Lui. Comment pouvez-vous vous détourner de Lui? " "17.20. Nous accordons abondamment Nos bienfaits aux uns et aux autres, sans que personne en soit exclu. » « 3.145. Aucune âme ne peut quitter cette vie sans la permission de Dieu et en dehors du terme fixé. Celui qui recherche sa récompense dans ce monde, Nous la lui accorderons, celui qui désire obtenir la sienne dans la vie future, Nous la lui accorderons. Mais Nous traiterons avec faveur les âmes reconnaissantes."

On est tous des humains. On est tous fragiles. On a les mêmes peurs, les mêmes aspirations. On a les mêmes yeux pour regarder la beauté du monde. On a les mêmes coeurs pour aimer Dieu et pour sentir nos fragilités. La faim est la même pour tous. Le chômage est le même pour tous. La mort est la même pour tous. La compassion est la même pour tous. Dieu est le même pour tous.
"21.107. Ô Muhmmad ! Nous ne t'avons envoyé que comme miséricorde pour l'Univers. " "7.158. Dis : ‘Ô hommes ! Je suis, en toute vérité, le Prophète de Dieu, envoyé à vous tous par Celui à qui appartient le Royaume des Cieux et de la Terre. Il n'y a de divinité que Lui. C'est Lui qui fait vivre et mourir. Croyez donc en Dieu et en Son Envoyé, le Prophète que les hommes n'ont pas instruit, qui a foi en Dieu et en Ses paroles ! Suivez-le ! Vous n'en serez que mieux guidés !’ "

Nos yeux n’ont pas toujours la même couleur. Même les yeux de même couleur ne sont pas identiques. Pourquoi ? Eh ben, c’est parce que Dieu a voulu que chacun soit un être à part entière, peu importe ses croyances. Il t’a donné ta propre empreinte digitale et ta propre empreinte oculaire, et ce n’est pas parce que tu es chrétien, musulman ou bouddhiste. Il t’a donné ta propre voix, ton propre cœur, ta propre cervelle, ta propre vie. Du moins en Islam, tu peux Lui parler directement. Nul ne s’intercalera entre toi et Lui. Tu peux Le prier en public ou en privé. Tu peux expérimenter, tu peux prendre ton temps pour Le connaitre, et que ça prenne le temps qu’il faudra, pour te repentir, pour t’approcher de Lui. Il est toujours là. Il est là pour toi, non pas pour Lui. Tout ce qu’il faut c’est un peu de modestie. 
"82.6. Ô homme ! Qu'est-ce qui te fait douter de la magnanimité de ton Seigneur 82.7. qui t'a créé, t'a constitué, t'a modelé avec harmonie, 82.8. suivant la forme qu'Il a bien voulu te donner? "
Dieu dit de Lui-même : "9.104. Ne savent-ils pas que Dieu accueille le repentir de Ses serviteurs, qu'Il agrée les aumônes et qu'Il est l'Indulgent et le Miséricordieux? " "57.11. Quiconque consent à Dieu un prêt gracieux, Dieu le lui rendra au décuple et lui accordera, en plus, une généreuse récompense. " "64.17. Si vous faites à Dieu un prêt généreux, Il vous le rendra au décuple et vous accordera Son pardon, car Dieu est Plein de reconnaissance et de mansuétude. "
N’est-ce pas pour les nécessiteux parmi nous que Dieu nous demande de Lui faire un prêt ? Les infidèles du temps du prophète disaient " ‘Est-ce à nous qu'il appartient de nourrir ceux que Dieu, s'Il le voulait, pourrait nourrir Lui-même? Vous êtes vraiment dans un égarement manifeste !’ "

Sans aucun doute, Dieu pourrait, s’Il le voulait, faire en sorte qu’il n’y ait ni pauvre ni mendiant, ni veuve ni orphelin, ni guerre ni famine. Mais quel serait notre mérite, nous humains, si on ne faisait pas preuve de notre humanité ? Quel intérêt aurait Dieu à causer des tremblements de terre, des sécheresses, des inondations, des éruptions de volcans, des crises économiques, etc. ? Est-ce pour s’amuser qu’Il fait ça ? "44.38. Ce n'est pas pour Nous divertir que Nous avons créé les Cieux, la Terre et les espaces interstellaires. » "10.5. C'est Lui qui a fait du soleil une lumière et de la lune une clarté. C'est Lui qui a déterminé les phases de celle-ci, afin que vous puissiez dénombrer les années et calculer la durée du temps. Ce n'est pas sans but sérieux que Dieu a créé tout cela. C'est ainsi qu'Il expose Ses signes pour ceux qui comprennent." "21.17. Si Nous avions désiré un divertissement, Nous l'aurions trouvé auprès de Nous-mêmes, si toutefois Nous l'avions vraiment désiré. 21.18. Bien au contraire, Nous lançons la Vérité contre le faux pour le faire disparaître, et effectivement le faux ne tarde pas à s'évanouir." "4.147. Dieu n'a que faire de vous châtier si vous Lui êtes reconnaissants et si vous avez foi en Lui, car Dieu saura toujours gré à ceux qui Lui sont reconnaissants, et Sa science embrasse tout l'Univers." "42.27. Si Dieu avait prodigué sans mesure Ses richesses aux hommes, ces derniers auraient commis les pires excès sur la Terre. Aussi leur accorde-t-Il ce qu'Il veut, avec mesure, car Il connaît si bien la nature des hommes et lit si bien dans leurs cœurs." "30.41. La corruption est apparue sur la terre et dans la mer du fait des agissements des hommes. Dieu leur fera expier une partie de leurs péchés, afin qu'ils reviennent peut-être de leurs erreurs. " "10.44. En vérité, Dieu ne commet jamais d'injustice envers les hommes, mais ce sont plutôt les hommes qui se font du tort à eux-mêmes." "2.251. Si Dieu ne repoussait les hommes les uns par les autres, il y aurait partout le chaos sur la Terre." "2.143. Dieu est Plein de bonté et de compassion pour les hommes." "40.61. C'est Dieu qui a conçu la nuit pour votre repos et le jour pour que vous y voyiez clair. Dieu est si Généreux envers les hommes, mais bien peu d'entre eux Lui en témoignent de la reconnaissance. "

Pourquoi, dans nos pires épreuves, on voit d’incroyables entre-aide, solidarité, compassion, et en même temps, on voit des voleurs et des pilleurs ? Pourquoi, dans des temps de guerre, on voit ceux qui égorgent des innocents, qui violent des femmes, et, en même temps, on voit des gens qui prennent des risques inouïs pour sauver des vies humaines ?   

C’est toute la différence entre le paradis et l’enfer, entre les gens du paradis et les gens de l’enfer, entre les amis de Dieu et les amis de Lucifer.  Pourquoi ne devrait-on donc pas voir dans de telles épreuves et dans nos propres problèmes personnels sorte d’alerte, de rappel que nous avons peut-être oublié un peu trop le fait que nous ne sommes que de passage sur cette terre et qu’il est grand temps que l’on se prépare à la vie éternelle ? Ne devrait-on pas remercier Dieu de nous choquer, de nous bouleverser, de nous pousser à l’extrême, de nous éprouver par tous les moyens, de nous gêner dans nos vies personnelles, à fin de nous rappeler qu’Il a préparé pour nous un bien meilleur monde, beau et éternel, et que nous devons faire quelque chose pour pouvoir y accéder ?

Dieu a créé le paradis avant de créer l’Homme. C’est l’Homme qui a osé tuer l’Homme. Un homme a tué son frère pour une histoire de jalousie. Cette même jalousie qui fait encore la guerre et met sur la route des millions de réfugiés.

C’est à nous, humains, de voir ce qui va mal chez nous. Ce n’est pas Dieu qui brûle des centaines de tonnes de blé ou les jette à la mer pour faire augmenter les prix.

Ce n’est pas Dieu qui a imposé à quiconque d’opter pour le nucléaire ou a permis à quiconque d’exploiter les gens. Dieu fait en sorte que la pluie tombe pour faire du blé même là où l’on ne L’adore pas. Dieu ne conditionne pas ce qu’Il donne à la foi ou aux louanges. L’air est gratuit pour tout le monde. Le soleil est gratuit pour tout le monde. La vie est gratuite pour tout le monde. Que demander plus ?
"25.48. C'est Lui qui envoie les vents comme signes précurseurs de Sa grâce. Après quoi, Nous faisons tomber une eau pure du ciel, 25.49. par laquelle Nous faisons revivre les terres mortes, et abreuver les multitudes de bêtes et de gens que Nous avons créés." "14.32. C'est Dieu qui a créé les Cieux et la Terre. C'est Lui qui fait descendre du ciel une eau grâce à laquelle Il fait produire des fruits pour vous nourrir. C'est Lui qui a mis à votre service les vaisseaux qui, par Son ordre, voguent sur la mer, comme Il a mis à votre service les rivières. 14.33. Et c'est pour vous aussi qu'Il a assujetti le Soleil et la Lune à une gravitation perpétuelle, de même qu'Il a mis à votre service la nuit et le jour. 14.34. Il a accédé à presque toutes vos demandes, au point que si vous essayez de compter les bienfaits du Seigneur, vous ne sauriez les énumérer. Mais l'homme est pétri d'injustice et d'ingratitude."

Dieu nous a montré la voie. Il nous a montré le bien et le mal. Il nous a fait un très beau monde que nous avons pollué de nos propres aveux. Il nous a tout donné. Ne devrait-on pas Lui dire MERCI ?

"16.96. Ce que vous possédez est périssable, mais ce que Dieu détient est durable. Nous récompenserons ceux qui auront été patients en fonction du meilleur de leurs œuvres." "57.20. Sachez que la vie d'ici-bas n'est que jeu et frivolité, apparat et futiles rivalités, ainsi que joutes sur la quantité de richesses et le nombre d'enfants. Elle est semblable à une pluie qui fait pousser une végétation qui, après avoir charmé un instant les cultivateurs, se fane, jaunit et tombe en débris. Dans la vie future, il y aura soit un terrible tourment, soit le pardon de Dieu et Son agrément. Quant à la vie d'ici-bas, elle n'est que jouissance éphémère.  57.21. Hâtez-vous donc d'obtenir le pardon de votre Seigneur et de mériter un Paradis aussi vaste que le Ciel et la Terre, destiné à ceux qui croient en Dieu et à Ses envoyés. C'est là la grâce de Dieu qu'Il accorde à qui Il veut, car Dieu est le Maître de la grâce suprême. 57.22. Aucun malheur ne s'abat sur la Terre ou sur vos propres personnes qui ne figure déjà dans un Livre, avant même que Nous le fassions survenir. Et c'est une chose si aisée pour le Seigneur. 57.23. Il en est ainsi afin que vous ne vous tourmentiez pas au sujet d'un bien qui vous échappe ou que vous ne vous réjouissiez pas outre mesure de celui que Dieu vous accorde, car Dieu n'aime point les superbes pleins de gloriole "

"2.186. Si Mes serviteurs t'interrogent à Mon sujet, qu'ils sachent que Je suis tout près d'eux, toujours disposé à exaucer les vœux de celui qui M'invoque. Qu'ils répondent donc à Mon appel et qu'ils aient foi en Moi, afin qu'ils soient guidés vers la Voie du salut." "0.61. Quel que soit l'état dans lequel tu te trouves, quel que soit le passage du Coran que tu récites, quelque œuvre que vous accomplissiez, Nous en sommes toujours Témoin à l'instant même où vous vous y engagez, car rien n'échappe à ton Seigneur : ni le poids d'un atome sur Terre ou dans le Ciel, ni un poids plus infime ou plus grand. Tout est inscrit dans un Livre évident. 10.62. En vérité, les servants de Dieu ne connaîtront ni crainte ni peine, 10.63. car ceux qui ont la foi et qui craignent le Seigneur 10.64. recevront la bonne nouvelle en ce monde et dans la vie future, et la Parole de Dieu est immuable. Ce sera pour eux la félicité suprême ! 10.65. Que leurs propos ne t'affligent point ! Toute la gloire appartient à Dieu. Il est l'Audient et l'Omniscient. 10.66. N'est-ce pas que c'est à Dieu qu'appartiennent tous ceux qui sont dans les Cieux et sur la Terre? Que suivent donc ceux qui invoquent, en dehors de Dieu, des divinités qu'ils Lui associent? En réalité, ils ne sont que le jouet de leurs conjectures et la proie de leurs fantasmes ! "

"14.52. Voilà un message qui s'adresse aux hommes. Qu'ils y trouvent donc un avertissement salutaire et qu'ils sachent que Dieu est Unique ! Que les gens sensés y réfléchissent !"